Le Projet Goldberg

(titre provisoire)
Théâtre d’objets mécaniques
Création 2023 en cours

Le Projet Goldberg est une petite forme performative et tout terrain, inspirée par les machines de Rube Goldberg.
Les machines de Goldberg sont des dispositifs farfelus, imaginés par l’illustrateur américain Rube Goldberg au début du XXème siècle, qui réalisent une tâche simple, voire inutile, de manière délibérément complexe, le plus souvent à travers une réaction en chaîne.

A bien y regarder, ces agencements d’objets hétéroclites, ces constructions éphémères résolument absurdes et « low tech » renversent la dimension strictement fonctionnelle et la notion d’efficacité généralement attribuées aux machines, au profit de leur dimension purement esthétique.
Ce qui compte ici, ce qui nous touche, c’est la complexité inutile, le foutoir organisé, la fragilité et la précarité de l’ensemble, la surprise d’un mouvement inattendu.
Il y a de la poésie dans ces mécaniques absurdes.
En observant ces machines en action, on ressent une instabilité, une tension. On se demande quelle sera la fin. On redoute la chute, l’effondrement, autant
qu’on l’attend. On ne peut s’empêcher de regarder, d’être fasciné, tenu par un infime espoir : On se dit que ça va marcher.
Il y a une sorte de jouissance désespérée à assister à un possible désastre, comme dans toute tragédie.
La machine de Goldberg c’est du Shakespeare mécanique.

Télécharger le dossier