L’Effet Goldberg

Performance mécanico-théâtrale tout terrain
Création 2024

L’Effet Goldberg est une petite forme performative et tout terrain, inspirée par les machines de R. Goldberg.
Les machines de Goldberg sont des dispositifs farfelus, imaginés par l’illustrateur américain Rube Goldberg au début du XXème siècle, qui réalisent une tâche simple, voire futile, de manière délibérément complexe, le plus souvent au moyen d’une réaction en chaîne.
L’Effet Goldberg raconte l’équilibre d’un monde devenu démesurément complexe et dont on se demande s’il va pouvoir continuer à fonctionner, sans discours moralisateur mais avec sensibilité, sans jugement péremptoire mais avec humour, sans discours scientifique mais en relevant l’absurdité qui saute aux yeux.
C’est la mise en jeu théâtrale et ludique d’une machine capable de créer l’espoir et le doute, la beauté et la laideur, jusqu’à son point de rupture.
C’est une expérience esthétique, ludique et sensible qui explore les concepts d’accumulation et d’effondrement.

Télécharger le dossier

La version salle a été créée les 27 et 29 janvier 2024 au Théâtre Transversal – Scène d’Avignon, dans le cadre de Fest’Hiver 2024 :

Revue de presse :
Poétique de l’usagé – Interview avec Michel Flandrin
Delphine Michelangeli – Le Charabiart
Journal Zébuline
Laurent Bourbousson – Ouvert aux publics

Partenaires et soutiens :
DRAC PACA – Dispositif Tremplin, Théâtre Transversal – Scène d’Avignon, Conseil Départemental de Vaucluse, Ville de Caderousse.

La compagnie est toujours à la recherche de partenaires (co-producteurs, diffuseurs, etc.) pour la version « rue » (et autres espaces non-dédiés…)